Philippe Zorzetto ou le chausseur-créateur éco-responsable mais pas que !

«Pour moi l’éco responsabilité va bien plus loin que d’utiliser des matières naturelles ou recyclées.»

Petit, c’est son grand-père qui l’initia au toucher du cuir et à l’esthétisme de la chaussure en lui donnant la passion des lignes, des formes, de la matière et du dessin. À l’âge de 20 ans, cet enfant chéri du Sud atterri à Paris, mais les études en droit et en communication qu’il entreprend l’ennuient profondément.

Il réalise qu’il veut avoir un réel impact dans la société et y insuffler sa créativité et son art. Il se cherche. Il veut être son propre patron, avoir une entreprise rien qu’à lui, mais dans quoi, pour quoi, pour qui ?  Telle est la question.

Quelques années plus tard, il suffit d’un week-end passé auprès de ses parents dans la maison familiale pour raviver cette petite étincelle créative qu’enfant il cultivait avec ardeur : comme si son grand-père lui envoyait un message, il retrouve une “forme de chaussure” en croquis, selon ses termes, et le déclic opère instantanément. De cette dite forme est né un croquis puis un modèle. De cette forme, la marque Philippe Zorzetto est née.

Gros plan sur l’histoire de Philippe Zorzetto qui a donné son nom à son label de chaussure.

Philippe Zorzetto : le label.

De la bottine pour Femme au moccassin pour Homme en passant par la sneakers Eden genderless, la marque Phillippe Zorzetto redéfinit les contours, les lignes, l’esthétisme et la valeur de la chaussure depuis 2009. Il chausse aujourd’hui des célébrités du monde entier. Du monde de la musique, de la mode ou du cinéma, tous se retrouvent au 106 rue Vieille du Temple et c’est avec ce “bouche à oreille” que la marque s’est ainsi développée depuis 13 ans maintenant.

Pour la petite anecdote, il a notamment chaussé Jean Dujardin pour le dernier OSS ! 😉

Plus qu’une marque de chaussures intégrée à l’industrie de la mode, Philippe Zorzetto est un label qui veut fondamentalement créer du lien.

De ce “je ne sais quoi” d’impersonnel que peut revêtir à bien des égards l’industrie de la mode en tant que machine de guerre économique qui surfe sur la tendance d’un renouvellement toujours plus rapide et incessant, Philippe Zorzetto est à contre-courant. Il puise dans l’émotion, l’affectif, et le lien humain toute la force de sa marque.

En effet, que ce soit avec ses clients, ses ateliers de créations partenaires, ses fournisseurs, le passé et l’entourage proche qui accompagne le projet de sa marque, le lien est partout.

Chez Philippe Zorzetto, on y trouve des mocassins, des bottines, des sandales et des baskets pour elle, pour lui ou pour les deux.

Philippe Zorzetto fonctionne avec un e-shop à l’échelle internationale et une boutique parisienne dans notre Marais adoré (#weloveLeMaraisParis).

Entre dessins de nouveaux modèles la nuit et collaborations actives avec tous les ateliers fournisseurs le jour, la marque Philippe Zorzetto s’engage à créer un produit de qualité à un prix accessible pour que tous ceux qui souhaitent sortir de l’ordinaire tout en restant confortable puissent se le permettre à leur aise.

C’est d’ailleurs l’un des moteurs de création de Philippe : un produit de luxe de par la qualité, la durabilité, la rareté, l’authenticité qui mise aussi bien sur l’élégance chère à Paris que l’excentricité typique de l’Italie!!

Une chaussure cool, intemporelle, qui s’adapte à nos envies, à nos looks et aux différentes saisons, à la fois épurée et minimaliste mais qui joue la carte de la sensorialité avant tout.

La sensorialité ? Oui, pour le créateur tout se joue dans le toucher du cuir, sa dextérité, sa souplesse et le confort qu’il procure au quotidien.

Le pari d’une paire de chaussures de luxe à un prix soft tient dans l’achat en masse des meilleurs cuirs français et italiens pour avoir un prix attractif ! S’il fait baisser les coûts de fabrication en évitant les découpes inutiles et en jouant sur une esthétique dépouillée comme véritable identité de marque, il limite également les intermédiaires et ne vend pas en dehors de son propre réseau. Il privilégie l’artisanat européen, le savoir-faire français et le fait-main.

Son objectif derrière sa casquette d’auto-entrepreneur  (qu’il n’enlèvera pour rien au monde croix de bois croix de fer) ? Que les jeunes en études ou qui débutent dans la vie active avec parfois un portefeuille plus restreint puissent se faire plaisir aisément avec une paire de chaussure extrêmement qualitative !!

Un label qui redéfinit la notion même d’éco-responsabilité.

“Pour moi, l’éco-responsabilité, c’est la base. J’ai toujours fait le choix de travailler avec des ateliers familiaux

en France, en Italie, des ateliers qui ont un savoir-faire artisanal. “

Philippe Zorzetto ne voit pas uniquement l’éco-responsabilité comme le moyen de trouver de nouvelles matières innovantes moins énergivores. L’éco-responsabilité n’a de sens que dans le respect “de la territorialité et des normes sociales” selon lui. Ainsi par exemple, sa ligne de sneakers est fabriquée à Montjean sur Loire à seulement 1H15 en train de Paris.

La dernière nouveauté chez Philippe Zorzetto ? La sneakers Eden qui allie écologie, éthique et bien-être. Ainsi, acheter cette sneaker c’est participer à réduire par 5 le bilan carbone en combinant production et fabrication made in France avec des matières green. C’est protéger et s’engager pour un savoir-faire local et c’est naturellement promouvoir des matières naturelles et recyclées avec un lacet en coton bio, une semelle en caoutchouc recyclée, une semelle intérieure en coton recyclé et un cuir pleine fleur au tannage végétal.

Quand je parle d’éco-responsabilité à Philippe Zorzetto, il est pour lui indissociable de m’évoquer l’humain autant que la nature.

L’humain est au cœur de ses préoccupations autant que le changement climatique peut l’affecter. Rémunérer les ouvriers avec un salaire français, les faire bénéficier d’une protection sociale, développer une filière d’exception et créer une réelle dynamique économique, tout cela est de l’éco-responsabilité pour lui à la même valeur qu’un coton recyclé.

Pour le créateur, l’humain est la base du projet et aussi son devenir.

La base parce que plus qu’une marque qu’il a conçue dans sa maison de famille et élaborée sur Paris, c’est en réalité un puissant hommage à son grand-père. Chausser des personnes du monde entier grâce aux croquis passionnés de son papi est une consécration.

Le devenir parce qu’aujourd’hui et demain lutter pour plus de respect, de tolérance, inclure des jeunes en réorientation dans ses ateliers et les former en leur donnant un but dans la vie est ce qui anime le créateur.

Ainsi, il redéfinit la notion de l’éco-responsabilité en intensifiant la profondeur de sa portée et de son sens.

Pour bien des marques être éco-responsables c’est créer une capsule en coton recyclé, pour d’autres c’est mettre du vert en veux-tu en voilà dans les campagnes de communication sans de réel bien fondé derrière … Pour Philippe Zorzetto c’est mixer la protection de l’environnement à la défense des droits de l’homme dans une quête d’un bien-être global.

Une belle leçon de vie pour tous ceux qui sont touchés de près ou de loin par la voie d’une mode plus durable !!

Je m’appelle Philippe Zorzetto et je suis chausseur créateur entrepreneur.

Si Philippe Zorzetto donne son nom à sa marque, son label incarne et fait sens à la philosophie de vie du créateur.

Il aime le cinéma des années 60, le pop rock de Matthieu Chedid, la sensualité d’une Kate Moss, l’allure désinvolte de notre Jane Birkin chérie. Il s’inspire de sa double culture française et italienne. Le Sud aussi. Du Sud partout. Dans les couleurs oranges et pastels que l’on retrouve dans sa ligne de chaussure à l’aspect dépouillé et  minimaliste des contours de ses modèles tel un ciel qui s’engouffre dans la Méditerranée au coucher de soleil en Été. Il s’inspire de la photographie d’ Helmut Newton et de Guy Bourdin et puise un peu dans le génie d’un Juergen Teller. Il aime la musique, le rétro, la rigueur du style italien et la nonchalance résolument élégante de Paris. Si Paris n’était pas sa copine lorsqu’il était plus jeune (des études parisiennes qui l’ennuient et des boutiques de mode qui sont vides de sens pour lui ..), Paris, capitale d’une élégance simple et vraie, devient sa muse créative et cela fait maintenant 13 ans.

Rien que pour vous, Sapristi vous donne à voir en quelques questions le portrait d’un homme qui voit sa marque comme le moyen d’être libre.

S-“Qu’est ce que le beau pour vous ?”

“Ce qui est beau c’est d’être aligné à soi-même et avec les autres. C’est de ne pas se mentir et de faire au mieux pour proposer de belles choses, le meilleur de soi-même aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle. Ce qui est beau aussi est de réussir à sortir de sa zone de confort pour grandir.”

S- “Votre conviction la plus chère ?”

“Le respect de soi-même et des autres. L’intégrité.”

S-“Votre leitmotiv de tous les jours ?”

“Je vais dans le champ de bataille pour bâtir mon rêve avec les autres. Car seul on ne va pas bien loin.”

S- “Ce qui vous donne envie de vous lever le matin et d’avancer encore et toujours ?”

L’envie de créer du lien entre sa France natale et son Italie de coeur, entre la capitale de l’élégance et la province généreuse et solaire, entre l’artisanat et le luxe, entre le cinéma et la mode, entre le microcosme des stars qu’il habille petit à petit et les gens que l’on croise partout dans notre quotidien.

“Sentir les envies des autres, puiser dans mon intérieur profond pour mieux créer, savoir utiliser ce (fameux) lien pour mieux donner.”

S- “Votre plus grande valeur ?”

“‘L’indépendance. J’ai été le premier à développer une ligne totalement unisexe dans la chaussure et un des seuls à proposer des constructions pour les chaussures de femme réalisés dans des ateliers d’homme (de fabrication de meilleures qualités).” C’est cette liberté de sortir du cadre, de changer les normes et d’être qui l’on veut pour soi même et la société qui anime Philippe Zorzetto tous les jours.

S- “Quelle est pour vous la plus belle chose au monde ?”

“La curiosité qui nous pousse dans la vie vers les autres, pour se confronter au monde et évoluer.”

S- “Le mot de fin pour Sapristi Magazine ?”

“Je pense que les lecteurs de Sapristi sont très curieux. Et c’est pour moi une des plus grandes
qualités. Je voudrais les remercier et leurs souhaiter une très belle année 2022 pleine
d’amour de santé, de découverte et de vie.”

Sur cette pensée pleine de bonnes énergies, Sapristi vous invite à vous chausser d’une façon nouvelle, en repensant vos looks avec l’arrivée (tellement attendue!!) du printemps, avec -10% sur tout l’e-shop de Philippe Zorzetto du 22 mars au 27 mars avec le code WELCOME10.

See you!!

By Célia Rakotomavo

 

SAPRISTI MAG is an independant exclusive magazine established in Paris, France.

Distinguishing itself from other magazines by its strong values, Sapristi is not afraid to stand up for sustainable and slow fashion, feminism, and pro LGBTQ+ art work. We give exposure to all those greats items created with a better future in mind and showcase amazing creative work. Sapristi aims to position itself as a blend of elegant photography, sustainable fashion, and well-being.

More Stories
Manora,  des bijoux éco-responsables qui préservent la planète.