Manora,  des bijoux éco-responsables qui préservent la planète.

“Quel est votre rêve absolu ?” ai-je demandé à Manon Levêque, créatrice et fondatrice de la marque Manora. “Que la Terre aille mieux” m’a-t-elle répondu. Des mots qui résonnent comme une évidence quand on sait à quel point la création éco-responsable et éthique est sa priorité au quotidien… Des bijoux minimalistes, raffinées, élégants, qui en plus de nous sublimer avec délicatesse, respectent la planète et ses habitants ? Vous êtes bien tombés avec le label Manora dont l’atelier de création basé à Marseille est le lieu d’inspiration privilégié de la créatrice. Focus sur une marque qui vous fera briller de mille feux. 

L’éco-responsabilité et l’éthique au coeur de la marque.

Basée à Marseille avec quelques points de ventes en France entre Paris, Nantes et Aix en Provence, Manon est de ces créateurs qui privilégient la qualité à la quantité. Son pari principal? Allier l’esthétique et l’éthique dans un même écrin. Le made in France et la production européenne sont deux exigences auxquelles elle ne déroge pas. Pour elle, lorsque l’on produit quelque chose on met en doute sa posture responsable et éthique dans la mesure où produire nécessite une énergie humaine souvent sur-exploitée et fait pâtir une nature déjà à bout de souffle. Si la production est le coeur de son métier de créatrice, elle veut produire en conscience et mieux. D’où le choix d’une production à l’échelle française aujourd’hui puis européenne demain. Les métaux utilisés pour confectionner ses bijoux sont pour la plupart labellisés ou recyclés. Dorées à l’or fin 24 carats, plaquées or 24 carats ou argent 925 ? Oui ! Mais pas n’importe quel or et argent bien entendu.

Saviez vous qu’extraire de l’or suppose PRIMO de raser des hectares de forêts, SECUNDO de détruire la qualité du sol en y injectant du cyanure et du mercure pour faciliter l’extraction, et TERTIO d’empoisonner indirectement toutes les communautés alentour ? Travailler l’or, l’argent et le laiton recyclés tombe sous le sens pour cette créatrice engagée. Ayant une affinité toute particulière avec les pays d’Amérique Latine et la culture qui s’en dégage, elle fait appel à l’or recyclé de Colombie et aux mines du Pérou pour collaborer. Manon jouit d’une très belle réputation en terme d’éco-responsabilité : 1ère marque marseillaise à utiliser le label “Fairmined” en plus du label “responsible jewellery council”, la créatrice voit au-delà des enjeux environnementaux et s’implique fermement au niveau social et humain.

Manon participe activement à améliorer les conditions de travail des mineurs, en favorisant un meilleur développement des communautés concernées et en promouvant une réglementation stricte de l’extraction de l’or. Les collections DUNE et HYLÉ disponibles sur le site internet de Manora sont labellisées Fairmined et ont une portée sociale forte car 5% des bénéfices de ces 2 collections sont reversées à la Ligue contre le Cancer. Le fait-main est le fil rouge des collections Manora. Tous les bijoux sont confectionnés par la créatrice elle-même depuis son atelier à Marseille et elle s’est approprié d’anciennes techniques artisanales comme la sculpture sur cire (si tu es curieux de savoir ce que c’est …clique ici darling)

Finalement pour Manon, une marque fondamentalement éco responsable doit avoir une façon de penser et d’agir “éco-friendly” la plus globale possible. Tous ses packaging (papier de soie, boîte, écrins) sont ainsi certifiés FSC Mix et ses cartes sont réalisées à partir d’anciens t-shirts recyclés.

Graphisme & minimalisme…

Un voyage au Mexique plus tard et Manon sort ces principales inspirations de la culture maya et aztèque. La géométrie, l’architecture et l’histoire de ces cultures l’animent et lui donnent envie de créer. Cette créatrice ne s’arrête pas là… faire des créoles rondes ou une jonc polygonale ? Trop peu pour Manon qui aime édifier sa propre géométrie et ses propres règles mathématiques. Pas étonnant que son bijou favori soit les boucles d’oreilles Toluca de la collection DUNE à la forme carré et ondulé en même temps!! Manon veut créer des bijoux pour sublimer toutes les personnes. Elle veut faire du beau à l’état brut en somme et fait partie de ces créateurs qui ne voient le beau que dans la déconstruction, la déstructuration, l’imperfection et l’asymétrie.

Boucle d’Oreille Toluka, 110€

D’une passion à une vraie vocation…

Manon crée par passion et met sa patte dans toutes les créations de sa marque. En autodidacte invétéré, rien ne la prédestine à la création ni aux bijoux et pourtant c’est comme une évidence. Si avant la crise sanitaire, elle créait à côté de son activité professionnelle dans l’événementiel, les confinements ont eu raison d’elle… Elle se consacre depuis plus d’un an à sa marque et se veut le porte parole d’un secteur trop peu porté par l’éco-responsabilité à son goût. Elle veut donner de la voix au secteur du bijou et faire prendre conscience aux gens que porter un bijou lambda en s’habillant de manière éco-responsable n’a rien d’un comportement responsable ! En grande passionnée, Manon ne peut créer que ce qu’elle pourrait porter. Elle est sa première cible nous dit-elle avec un soupçon de rire. Oui, elle veut rassembler toutes les personnes qui comme elle, aime l’épure, la finesse, les dorures, la luminosité et la chaleur d’un bijou. Elle veut réunir une communauté qui comme la créatrice elle-même voit l’éco-responsabilité comme une norme de vie évidente plus que comme une habitude à prendre parce que c’est trendy…

Des ambitions ? À foison évidemment !!

Depuis peu, elle intègre l’upcycling dans son processus de création! Elle redonne vie à des gris-gris cachés dans le fond d’un tiroir, à des perles égarées dans une malle… elle aime jouer sur le côté affectif et historique d’un bijou. Pour elle chaque bijou mérite transmission et attention. En revalorisant des objets du passé, elle laisse aller son inspiration créative au fil des belles trouvailles qu’elle chine et déniche. Parmi les bijoux upcyclés de Manora, on retrouve des créoles délicates, des pendentifs en perle vintage trouvée à Marseille, des chaînes de cou…

Collier upcyclé, 75€

Plus tard, elle aimerait promouvoir le développement de son eshop en proposant de nouvelles expériences clients. Si une égérie pouvait incarner sa marque et la rendre visible de Paris à Marseille, elle collaborerait avec Lucie Lucas qui dernièrement dans sa wishlist de Noel éco-responsable a nommé Manora comme marque de bijoux à ne surtout pas louper !! Tout chez Manon est mesuré, réaliste et dosé. Elle veut avancer doucement mais surement avec toujours ce même rêve, cette même ambition : “que la Terre aille mieux”.

Sur ces magnifiques mots de fin, la rédaction Sapristi vous propose en exclusivité jusqu’au 12 décembre 2021 une offre de -10% sur l’ensemble de l’eshop Manora!! GO, GO, GO. Avec le code BIENVENUE-MANORA.

Pour d’autres “Une Semaine, Un Créateur”, rendez vous sur notre rubrique dans les prochains jours!

By Célia Rakotomavo

 

SAPRISTI MAG is an independant exclusive magazine established in Paris, France.

Distinguishing itself from other magazines by its strong values, Sapristi is not afraid to stand up for sustainable and slow fashion, feminism, and pro LGBTQ+ art work. We give exposure to all those greats items created with a better future in mind and showcase amazing creative work. Sapristi aims to position itself as a blend of elegant photography, sustainable fashion, and well-being.

More Stories
Lightness